• Quand vous arrivez au samedi et que vous vous apercevez que vous avez oublié de faire les courses, alors vous n'avez qu'une solution, regarder dans les placards, frigo et congélo ce qu'il s'y trouve.

    C'est ainsi qu'avec :

    du sauté de porc

    des oignons

    des champignons

    des olives noires

    du concentré de tomates

    des carottes

    des épices

    de la farine

    de l'eau

     

    j'ai inventé une recette.

     

    Dans une cocotte en fonte j'ai fait revenir dans l'huile d'olive les oignons

    Image après image

     

    Puis j'ai ajouté la viande et j'ai bien remué

    Image après image

     

    Ensuite 2 cuillères à soupe de farine

    Image après image

     

    A nouveau j'ai bien remué. Puis j'ai ajouté les carottes, les champignons, les olives noires, une cuillère à soupe de concentré de tomates et j'ai… bien remué !

    Image après image

     

    Puis j'ai mis un kub or et les épices (une pincée de cumin, de curcuma, de piment doux, ail, sel, poivre et 3 pincées de curry).

     

    Image après image

     

    Enfin j'ai ajouté un litre d'eau et j'ai fait mijoter à feu très doux pendant 2 heures.

     

    Image après image

     

     

    Image après image

     


    6 commentaires
  •  

    Un samedi sur deux

                                                                                 Hier matin

     

     

    Couples modernes, divorce à l'amiable qui n'a d'aimable que leurs protagonistes et les enfants à qui on ne demande rien sont ballotés d'une semaine sur l'autre dans ce qu'on appelle "la garde alternée". Cela satisfait les parents et peut-être leurs enfants mais moi je constate une fatigue récurrente !

    Au moins nous pouvons tout de même profiter de nos petits-enfants car du coup notre fils qui bosse le samedi se retrouve avec deux adorables puces sur les bras et dans ces cas-là on fait appel à papa et maman.

    Et je peux dire que c'est pour notre plus grand plaisir même si l'une des deux puces est un démon en jupette !

    J'ai pris le parti de ne rien ranger et laisser le joyeux bazar s'installer. Après tout les enfants grandissent très vite et un jour on n'aura plus besoin de nous ….. Alors profitons de l'instant présent sans se poser de questions.

     

     

    6h15 l'heure du café

    Un samedi sur deux

     

    Pour mes examens j'aurais la réponse mardi prochain. C'est long ! L'écho n'a rien révélé et il faudrait explorer plus loin. J'ai toujours mal mais je patiente et j'essaie de ne pas m'imaginer le pire, ce qui est difficile pour une hypocondriaque.

    On critique souvent ce genre de défaut mais je vous assure que je m'en passerais bien car à chaque douleur que mon corps accuse je me vois… mourir !

    Et c'est pire depuis que la médecine a laissé maman mourir alors qu'elle hurlait sa douleur.

    Pour m'aérer l'esprit et penser à autre chose de bien plus agréable, en sortant du labo, j'ai fait un petit tour dans la seule attraction du village :

    les étangs de Breteuil.

    Ce fut vite fait car le pont est effondré !

     

    Un samedi sur deux

     

    Un samedi sur deux

     

     

     Et m'asseoir 5 minutes sur un banc avec vous et parler du bon temps 

    Un samedi sur deux


    7 commentaires
  • J'ai écrit cet article hier soir et je l'ai programmé pour ce matin.

    En effet, contrairement à mes habitudes je ne pourrais venir vous lire.

    Je serais en rendez-vous médicaux toute la matinée. Mon corps crie et il faut savoir pourquoi et comme je suis hypocondriaque et bien… j'ai la trouille !

     

    Bonne journée

     

    Article programmé

     


    7 commentaires
  • Je tourne une page

     

    Et ce fut une belle page de notre histoire en camping-car.

    2 belles années sur les routes de France à visiter quelques endroits de notre beau pays.

    Ce que j'ai aimé particulièrement dans ce moyen de loisirs c'est la liberté d'aller et venir comme bon nous semblait. Ce que j'ai adoré ce sont les petits matins au réveil face à la mer, au lever de soleil, les soirs au coucher du soleil quand tous les touristes sont repartis et qu'on a l'impression que la terre entière nous appartient.

    Aussi ce sera le dernier article sur ces 2 riches et formidables années.

     

                                                   MORGAT

     

    Je tourne une page

     

    Alors si vous aimez les coins sauvages et la Bretagne vous êtes au bon

    endroit.

     

    Morgat se situe dans le Finistère sur la commune de Crozon.

    Nous sommes arrivés un soir et avons diné dans un restaurant que je vous recommande pour sa fraicheur et son excellence.

    Je tourne une page

     

    Je tourne une page

     

    Puis en discutant avec la serveuse, elle nous a indiqué un endroit presque secret pour bivouaquer.

    Ah cet endroit se mérite et nous avons eu bien du mal à le trouver mais ensuite quelle joie, quel plaisir.

    Nous étions si bien installés que nous y sommes restés 2 jours.

    Avec les vélos électriques, on pouvait se poser et aller faire les courses sans avoir besoin de ressortir le cc.

     

    Seuls au monde (nous avons tout de même, je pense dérangé quelques amoureux étonnés de nous voir là)

    Je tourne une page

     

     

    Je tourne une page

     

    Je tourne une page

     

    Je tourne une page

     

    Je tourne une page

     

    Je tourne une page

     

    Je tourne une page

     

     

     

     

     

     

     

    Se lever et rêver face à la mer 

     

     

     

     

     

     

     

    Je tourne une page

     

     

     

     

     

     

     

     

    On n'était pas bien là ? 

     

     

     

     

     

    Je tourne une page

     

    Je tourne une page


    6 commentaires
  •  

    Au pays des bovins

     

    J'habite six mois de l'année une région où paissent tranquillement les bovins.

    Un peu moins qu'en (ex) basse Normandie (perso je n'aime pas ces nouvelles régions parce que déjà basse et haute Normandie ce n'est pas pareil mais alors pas du tout) où au détour de tous les champs, les prés, les vaches sont reines, ici on en voit aussi et on sait qu'on est à la campagne.

     

    Au pays des bovins

    Aimez-vous les vaches ? Les avez-vous déjà observées ?

    Drôle d'article direz-vous !

    Et bien après avoir cherché vainement dans mes photos ce que je pourrais bien vous montrer, je suis tombée sur une sortie faite il y a quelques années lorsque mon mari et moi étions allés acheter une voiture.

    Pendant la transaction que je laisse volontiers à ma moitié, j'avais passé du temps à observer les vaches.

     

    Au pays des bovins

    Mais était-ce moi la plus curieuse ou elles ?

    C'est curieux une vache, çà vous regarde avec leurs gros et grands yeux ronds et on se demande ce qu'elles sont en train de penser.

     

    Au pays des bovins

     

    ET voilà que je me suis mise à leur parler ! Heureusement les hommes ne m'entendaient pas. Oh et puis hein qu'importe !

    Elles semblaient m'écouter. Je leur inventais des prénoms, une vraie gamine.

     

    Au pays des bovins

     

    Au pays des bovins

     

     

    Puis tout à coup est apparu un taureau, un beau, un gros et j'ai eu une de ces trouilles ! Je me suis rappelée un souvenir qui a fait monter un sourire en moi. J'étais petite et on partait en vacances. On s'arrête pour le petit besoin et là mon père voit un champ avec un gros taureau bien menaçant, bien noir. Et le voilà qui le titille. Il était comme çà mon papa, à toujours plaisanter. Sauf.... Qu'on ne blague pas avec un tel bestiot ! Et voilà le taureau qui charge !! Boudiou on n'est jamais remontés si vite en voiture et maman, culotte à peine remontée nous a provoqué un fou rire dont vous le voyez je me rappelle encore tant d'années plus tard.

     

    Au pays des bovins


    10 commentaires